Fin de vie

Considérez chaque fin comme un nouveau départ

introduction

Le saviez-vous ?

20 % des déchets de la production mondiale proviennent des secteurs du textile et de l’habillement. 

Nous y voici donc, à la fin du cycle. Enfin, y sommes-nous vraiment ? Il y a tellement d’alternatives à jeter ses vêtements à la poubelle, tellement de choses que vous pouvez faire pour prolonger la vie de ces ressources qui ont coûté du sang, de la sueur et des larmes.

 

ALORS, QUE PUIS-JE FAIRE ?

Par exemple, avez-vous entendu parler des tissus qui se décomposent entièrement ? On dit d’eux qu’ils sont biodégradables. Faire des chaussures qui reviennent à la terre ? Tout à fait spectaculaire, non ?

Mais vous n’avez pas à aller si loin. Une action qui se fait assez régulièrement est la revalorisation des vêtements. Réutiliser des tissus pour faire de nouveaux modèles est en fait un jeu d’enfant.

L’étape suivante après le revalorisation du tissus est la réutilisation de ses fibres. Le recyclage est toujours une option, mais il doit être pris en compte dès la phase de conception.

Êtes-vous gêné à l’idée que les vêtements se retrouvent dans les piles d’enfouissement de déchets ? Alors facilitez le retour des vêtements dont on ne veut plus.

Et pourquoi ne pas les réutiliser ? C’est l’option la plus durable de toutes, une autre personne meurt peut-être d’envie de porter ces vêtements dont vous vous êtes lassé.

program for Fin de vie

Un textile naturel biodégradable

Tout a sa place dans la nature : une ressource naturelle vient à la vie puis meurt en disparaissant lentement dans la terre. C’est le système en boucle fermée le plus avancé mais, pour que nous puissions vraiment clore le cycle, nous devons nous assurer de faire des vêtements biodégradables. À l'heure actuelle, cette stratégie n'est pas largement suivie car elle nécessite encore de nombreux développements. Comprendre les circonstances exactes de la décomposition des vêtements ou le temps nécessaire pour celle-ci est crucial.

QUELQUES CONSEILS UTILES
LES TISSUS BIODÉGRADABLES

Ce sont les textiles naturels qui se décomposent facilement comme le coton, la soie, la laine, le cachemire et le chanvre.

LES TISSUS NON BIODÉGRADABLES

Ce sont les tissus synthétiques comme le polyester, l’élasthanne, le nylon... Bien qu’au final ils se décomposeront, ce processus pourrait prendre entre 20 et 200 ans.

(Source)

LA BIODÉGRADABILITÉ DES TISSUS
LE COTON

C’est l’un des tissus qui se décompose le plus rapidement, surtout s’il est 100 % coton. Avec un bon compostage, la matière devrait se dégrader dans un délai allant d’une semaine à cinq mois.

LE LIN

Ce matériau très fin peut se décomposer en moins de deux semaines quand il est complètement pur. Vous pouvez accélérer le processus en coupant le tissu en petits morceaux.

LA LAINE

En fonction du mélange, elle peut prendre 1 à 5 ans à se décomposer.

LE BAMBOU

Sa popularité est à la hausse. Un peu comme la laine il prend un an et parfois plus pour se dégrader biologiquement.

LE CHANVRE

Le chanvre, dérivé de la plante ne nécessitant pas de traitement excessif, est hautement biodégradable.

LA SOIE

La soie est faite à partir des cocons de ver à soie et est également très facilement biodégradable.

Les tissus fabriqués avec des fibres de jute, d'abaca, de liège ou les produits aà base de graines, coquillages, noix et bois sont tous compostables.

 
AUSSI SIMPLE ?

Ce n’est évidemment pas aussi simple dans la réalité. Les vêtements se composent souvent d’un mélange de tissus (souvent des polyesters) ou sont fortement enduits, ce qui empêche leur biodégradation. D'autres extras, comme les fils, les boutons, les fermetures éclair et les étiquettes peuvent être aussi problématiques. 

tips&tricks

  • Centexbel – Le Centre de Recherche textile belge
    Centexbel a été fondé avec l'objectif de renforcer la position des entreprises textiles belges durables sur le marché mondial. Centexbel offre de …
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • La conception de produits Cradle to Cradle – Cours en ligne gratuits
    L’institut pour l’innovation des produits « Cradle to Cradle Products Innovation Institute » propose un cours en ligne qui explique comment concev…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Une nouvelle vie grâce à la revalorisation et au re-design

La réutilisation de tissu usagé pour créer de nouveaux produits est déjà largement répandue, mais aujourd’hui ce processus se professionnalise de plus en plus. Le réemploi, le re-design ou la revalorisation sont considérés comme des stratégies éco-efficaces. Cependant, ces approches ne traitent pas le problème réel, à savoir l'augmentation de la production et de la consommation.

Ceci étant dit, nous avons une énorme quantité de déchets textiles à notre disposition, ce qui (à juste titre) renforce la popularité de cette stratégie. De nombreuses marques utilisent l’excédent de tissus provenant de l'industrie pour produire leurs propres nouvelles collections.

 

LA REVALORISATION DES VÊTEMENTS

La façon la plus évidente de traiter ce sujet est de travailler avec des vêtements usagés (également appelés « rejets post-consommation »). Le textile jeté est réutilisé avec créativité et peut réintégrer le marché en tant que nouveau produit recyclé. Le processus se résume à faire de nouveaux vêtements avec de vieux empiècements ou tissus. Ce système en circuit fermé nécessite souvent des intermédiaires tels que les friperies ou autres organisations de collecte de vêtement.

 
LA RÉUTILISATION DES DÉCHETS DE PRODUCTION

Au lieu de se concentrer sur la fin de vie du produit, il vaut mieux intervenir en amont. Les stylistes travaillant avec des restes de pré-consommation choisissent des pièces ou des tissus déjà considérés comme déchets durant le processus de production ou de conception (c’est-à-dire avant d’arriver dans l’armoire du consommateur). La production de tissus ou la coupe de patrons génèrent souvent ce type de surplus.

Découvrez cette stratégie dans la rubrique « ressources ».

tips&tricks

  • Le (re)design des textiles en surplus et la revalorisation des vieux vêtements
    Essayez de trouver des astuces pour donner une nouvelle vie aux vieux vêtements. Reclaim to Wear est un bon exemple venant de Londres. Trouvez…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Revalorisez vos anciens vêtements ou textiles
    Internet regorge de conseils créatifs et d’astuces qui vous aideront à réutiliser vos vieux vêtements. Voici quelques exemples : The Minim…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Ne perdez pas de vue les déchets de pré-consommation
    Beaucoup de déchets sont créés avant même que les vêtements parviennent aux consommateurs (durant les phases de conception et de production). Vous…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Le recyclage du textile

La famille des textiles recyclés accueille continuellement de nouveaux membres. En utilisant des fils et textiles existants, on réduit le besoin de fabriquer des tissus avec des matières premières vierges (brutes) comme le coton, la laine ou du fil synthétique. Cela économise de l’énergie et évite la pollution lors des étapes traditionnels de teinture, lavage et récolte.

Connaître le potentiel de recyclage des tissus et prendre en compte les lignes directrices garantissant que les vêtements, en fin de vie, resteront dans le cycle est donc toujours une bonne idée. Vous pouvez vous renseigner sur les critères pertinents en cliquant sur « Conçu pour renaître ». Consultez les possibilités de recyclage de chaque tissu dans la rubrique « ressources » et particulièrement la stratégie « choisir des tissus recyclés ou recyclables ».

Gardez à l’esprit que la meilleure solution est toujours d’éviter le gaspillage (optez pour une longue durée de vie et pour la durabilité) et que le recyclage vient toujours en dernier recours.

 
COMMENT FONCTIONNE LE RECYCLAGE ?

Le recyclage des matières naturelles (comme le coton et la laine) se fait mécaniquement : c’est un processus de décapage et de déchiquetage du tissu en de plus petites particules ou fibres. Les fibres qui émergent de ce processus sont cassées et déchirées, et donc très courtes. L’utilisation de ce (seul) type de fibres mettrait en danger la qualité du tissu ; le produit ne serait pas assez solide et se dégraderait rapidement. Pour obtenir une meilleure qualité, les fibres courtes sont mélangées à de (nouvelles) longues fibres moins fragiles. La teinte sombre ou claire du tissu est aussi importante. Les tissus doivent être décolorés, et il est évident que les tissus plus foncés réclament plus de décolorants.

Alors qu’il n’y a qu’une seule façon de recycler les matériaux naturels, plusieurs options existent pour les tissus synthétiques. Ces derniers peuvent être recyclés aussi bien mécaniquement que chimiquement. Le polyester, par exemple, est pulvérisé, fondu puis filé en de nouvelles fibres.

La demande pour le polyester recyclé est en hausse, spécialement dans le marché de niche de l’habillement sportif et d’extérieur. Mais, le recyclage des matières naturelles est en retard et court le risque de rester à la marge. Les nouvelles matières naturelles sont peu coûteuses, c’est pourquoi elles continuent à dominer le marché et limitent le besoin de nouveaux développements dans le recyclage. Pourtant, l'innovation est nécessaire. Dès que nous aurons une méthode pour extraire des fibres plus longues, il est probable que la qualité (et avec elle, la demande) augmentera.

 

LA PURETÉ EST ESSENTIELLE

Le tri et le recyclage des textiles sont évidemment bien plus faciles quand ils sont faits à partir d’une seule et même matière. Malheureusement, la plupart des pièces se composent d’un mélange de différentes matières. La première étape, le tri, revient donc cher et les coûts pour le recyclage du textile deviennent trop élevés pour concurrencer le matériau brut.

L’étiquette d’Identification par Radio Fréquence ou Étiquette RFID pourrait être une solution envisageable, selon Valvan. Une telle étiquette pourrait contenir toutes les informations nécessaires pour faciliter le processus de tri.

De plus, plusieurs organisations telles que Worn Again croient possible de recycler chimiquement les tissus composés à 80 % de la même matière. Ils espèrent y arriver en 2018.

tips&tricks

  • Fibersort - Séparer les textiles en fonction du type de fibre
    Fibersort est une technologie qui permet à l'industrie d’identifier et de séparer les textiles en fonction du type de fibre, ce qui, à l’évidence,…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Réfléchissez aux fils et aux coutures et gardez un œil sur les innovations
    La technologie Wear2™ permet de désassembler facilement les vêtements. Grâce à l’utilisation de fils spéciaux, les coutures peuvent être enlevées …
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Organiser la collecte et des systèmes de reprise

De nos jours, les consommateurs ne manquent pas d’options pour donner leurs vêtements usés. Usines de recyclage, friperies, collectes à domicile ou conteneur de dépôt... il y a une pléthore de possibilités. Sans oublier la toute nouvelle initiative Packmee aux Pays-Bas où vous mettez vos vêtements dans une boîte que vous déposez au pas de votre porte. Étiquetez-la et c’est terminé : Post.nl la prend et l’envoie pour vous. C’est super simple, mais il reste quand même 8 kilos de vêtement par personne qui finissent dans les déchets chaque année. Nous pouvons certainement faire mieux. En tant que détaillant, vous pouvez aussi y contribuer en collectant des vêtements :

PERMETTEZ AUX CLIENTS DE RETOURNER LEURS VÊTEMENTS USÉS

H&M, Brantano, PUMA, The North Face… Ils savent comment les systèmes de collecte fonctionnent. Ces marques proposent avec fierté des bacs de collecte dans leurs boutiques pour que les consommateurs puissent y déposer leurs vêtements usagés en échange d’une réduction sur leur prochain achat. 

Les bacs sont collectés, centralisés et triés, souvent avec l’aide de professionnels comme la société de recyclage suisse I:CO. Ils séparent les vêtements portables de ceux qui ne le sont plus. Les premiers sont revendus en deuxième main et les bénéfices sont reversés à une bonne cause. Les vêtements trop abimés sont recyclés (principalement en chiffon et en matériaux pour l’industrie automobile), ou brûlés.

Le secteur attend avec impatience les initiatives qui faciliteront le tri et le recyclage. Pour encourager la recherche dans ce domaine, H&M est allé jusqu'à lancer un Défi mondial pour stimuler les innovations.
 

LES MODÈLES D’ENTREPRISE POUR RÉCUPÉRER VOS ARTICLES

L’incorporation de systèmes tels que la location-achat, le dépôt remboursé ou la location valent le coup d’être considérés dans votre modèle d’entreprise. MUD Jeans est un exemple à suivre à cet égard : ils offrent à leurs clients la possibilité d’acheter ou de louer leurs produits. Après le paiement d’un forfait mensuel, vous louez le jean que vous voulez et pouvez l’échanger pour un autre quand vous le souhaitez. MUD conserve la propriété des matières premières, contrôlant ainsi complètement leurs propres fibres. Ils fabriquent un nouveau pantalon en réutilisant les fibres ou des empiècements entiers de jeans recyclés. Et un détail sympa : si vous déchirez votre jeans, la réparation est gratuite. Et pendant que cela est pris en charge, vous pouvez porter un pantalon de remplacement. Cela vous rappelle quelque chose, non ?

tips&tricks

  • Faites en sorte que vos clients puissent retourner leurs vieux vêtements
    Essayez de décourager vos clients de jeter leurs vêtements à la poubelle quand ils s’en sont lassés. Pensez par exemple : Aux conteneurs/b…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Prolonger la vie grâce à la réutilisation

Le consommateur est généralement celui qui décide ou non de réutiliser ses vêtements. Qu’en est-il pour vous ? Que faites-vous avec les vêtements que vous n’aimez plus ? Vous les donnez, les vendez en ligne, les offrez aux associations caritatives, ou est-ce-que vous les troquer ?

Vérifiez bien nos conseils et astuces sur la page Consommation.

Les revendeurs et les stylistes lancent également des initiatives pour la réutilisation des vêtements qui ne sont plus portés. Filippa K est l’une d'entre elles, elle encourage ses clients à rendre leurs vêtements. Certains des vêtements collectés sont ensuite vendus dans les boutiques d’occasion Filippa K, où le processus est encadré.

Enfin et surtout, les articles de la saison passée ou les sur-stocks peuvent être d'autres opportunités. Peut-être y a-t-il des initiatives de quartier qui donneront à vos vêtements une nouvelle vie, telles que les bibliothèques de vêtement par exemple.

tips&tricks

  • Troc & Échange – Échanger vos vêtements
    Les termes « troc » et « échange » sont souvent confondus puisqu’ils font tous deux référence à l’acte de donner un vêtement pour en recevoir un a…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Achat/vente d’occasion
    Un petit aperçu des options disponibles pour l’achat/vente d’occasion : En ligne : LabelCrush (Belgique) – boutique en ligne revendant…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Le renvoi des vêtements à la boutique
    La rubrique « Fin de vie » offre des renseignements utiles pour réutiliser vos vêtements endommagés, usés ou que vous ne souhaitez simplement plus…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Pour améliorer l'expérience utilisateur sur ce site, nous utilisons des cookies.