Vente

Pirater le modèle « prendre-transformer-jeter »

introduction

Le saviez-vous ?

Avec 30 à 50 collections par an, la « fast fashion » réduit la durée de vie d'une pièce vestimentaire à seulement quelques semaines.

Un modèle d’entreprise traditionnel peut se résumer comme ceci : prenez des ressources, transformez-les en un produit, vendez-le et après utilisation (parfois même avant) jetez-le. Bienvenue dans le modèle PRENDRE-TRANSFORMER-JETER. Cela change lentement vers des modèles d’activités circulaires qui ajoutent le développement durable au modèle traditionnel linéaire.

 
ALORS, QUE PUIS-JE FAIRE ?

Beaucoup de grandes marques le font déjà et mettent en place un modèle de reprise. La possibilité de retourner ses vêtements au revendeur, qui à son tour les transformera en de nouveaux articles ou ressources, gagne en popularité. Souvent le fabricant et le revendeur seront de la même entreprise. 

L’économie collaborative ( « the peer economy »), ou économie du partage, où les consommateurs préfèrent louer des vêtements plutôt que de les posséder, est un autre développement important. L’augmentation de bibliothèques où vous pouvez louer des vêtements en est un exemple. Les initiatives d’échange ou de troc deviennent aussi de plus en plus fréquentes.

De plus, les clients d’aujourd'hui veulent participer à la conception et accordent plus d’importance à l’expérience. Si vous vous concentrez sur ce point en tant que revendeur, vous renforcerez le lien avec vos clients et créerez des ambassadeurs pour votre marque. De petits services en feront leur affaire : en réparations, conseils, vêtements sur mesure, personnalisation du modèle ou de l’imprimé...

En attendant, il y a aussi beaucoup de possibilités en ligne pour donner une seconde vie aux vêtements. De nombreuses plateformes collaboratives vous permettent de vendre ou d’échanger vos vêtements.

L’impact des efforts de marketing de votre marque est souvent oublié dans le processus de vente. Pensez aux cintres, aux sacs réutilisables ( « tote bags » ), aux étiquettes de prix… De petits changements de ce type peuvent faire une énorme différence.

program for Vente

Gardez vos textiles dans la boucle

Alors que les jeunes générations investissent audacieusement dans des modèles économiques innovants, les marques bien établies ont tendance à se concentrer davantage sur la fermeture de la boucle et la collecte de vêtements.

LA REPRISE FAIT FUREUR !

Plusieurs fabricants et chaînes de vêtement ont déjà commencé la collecte de vêtement. Pour encourager les consommateurs à retourner les articles non désirés, ils offrent souvent une réduction sur le prochain achat. Certaines marques s’associent avec des ONG (comme Marks & Spencer qui collabore avec Oxfam : les vêtements collectés sont donnés à l’organisation de commerce équitable et le client obtient une réduction chez M&S). D’autres enseignes placent des boîtes de collecte dans leurs propres magasins.

La marque américaine de vêtement d’extérieur Patagonia a des ambitions légèrement supérieures. La griffe veut collecter ses propres vêtements et les réutiliser pour ses propres collections. L’idée est de créer un système en boucle fermée.

L'initiative la plus connue est probablement le Programme de collecte de vêtements H&M qui dirige ses efforts vers le recyclage de vieux vêtements. En 2014, H&M a lancé la première collection capsule dont 20 % se composaient de fibres recyclées provenant de vêtements usagés et collectés par le biais de son programme spécial. H&M investit aussi dans le développement de meilleures méthodes de recyclage, par exemple avec l'organisation d'un concours pour stimuler des technologies innovantes ou par l’aide de chercheurs travaillant dans le domaine du recyclage et de la réutilisation.

The North Face est l’une des autres marques qui se penchent sur les programmes de reprise de produit. Elle a recueilli plus de 15 000 kilos de vêtements et de chaussures depuis le début de son programme Clothes the Loop.

Si, en tant que styliste, vous voulez essayer de participer aux systèmes de reprise et au recyclage des textiles, n’oubliez pas de vérifier cette stratégie !

tips&tricks

  • Faites en sorte que vos clients puissent retourner leurs vieux vêtements
    Essayez de décourager vos clients de jeter leurs vêtements à la poubelle quand ils s’en sont lassés. Pensez par exemple : Aux conteneurs/b…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Le renvoi des vêtements à la boutique
    La rubrique « Fin de vie » offre des renseignements utiles pour réutiliser vos vêtements endommagés, usés ou que vous ne souhaitez simplement plus…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Repenser la définition de la propriété

Les nouveaux modes de partage et d'emprunt sont parfois appelés « économie du partage » ou « économie par les pairs ». L'idée sous-jacente est d’avoir accès à un produit ou un service au lieu de le posséder. Par exemple : la voiture qui depuis longtemps était considérée comme un symbole de statut social n‘est plus autant valorisée par les jeunes générations. Ceci explique pourquoi les initiatives telles que le partage de voiture ont le vent en poupe. Ce phénomène pourrait-il s’appliquer dans le secteur de la mode ?

ÉCHANGER : FAISONS DU TROC

Swishing ASBL est un organisme sans but lucratif qui se spécialise dans le troc. Ils organisent souvent des événements éphémères où vous pouvez laisser vos vêtements en échange de coupon. Ces coupons, à leur tour, peuvent être utilisés pour acheter des vêtements à quelqu'un d'autre. La sœur jumelle de Swishing nommée Swapping arrive des États-Unis et est également spécialisée dans l’organisation d’événement où vous pouvez échanger des vêtements.

 
BIBLIOTHÈQUES D’HABILLEMENT : PRÊTER OU LOUER AUX ABONNÉS

« Portez de beaux vêtements, mais pas au détriment des personnes ni de l'environnement », annonce le site web LENA. Cette bibliothèque de la mode d'Amsterdam a ouvert ses portes en 2014 pour présenter une alternative aux armoires trop remplies et à la mode éphémère. Après tout, il est de notoriété commune que nous portons 20 % de nos vêtements 80 % du temps.

Diverses options sont possibles : vous pouvez prêter des vêtements que vous échangez simplement contre d'autres après un certain temps.

Des initiatives similaires commencent à apparaître à Paris, Malmö et Berlin. La première bibliothèque de mode belge a ouvert en 2016 avec une boutique éphémère temporaire. Gardez un œil sur le site web Les ReBelles d'Anvers pour en suivre l’évolution !


LOUER DES VÊTEMENTS ?

La boutique de mode MUD Jeans a été créée en 2012. En 2013, les jeans MUD ont introduit une option de location très remarquée par la communauté internationale. Les clients devaient simplement payer 20 € d’avance, puis 6 € les mois où ils voulaient louer un jean. Une fois lassés de leur jean de location, ils pouvaient tout simplement le rapporter et arrêter de payer.

L'idée était brillante, mais la société fut victime de son propre succès. Le concept s’est avéré être un cauchemar administratif. Tout était manuscrit, et avec environ 3 000 loueurs, la gestion est vite devenue impossible. Le système de location a été suspendu pour quelques mois pour rattraper le retard accumulé et tout fonctionne à nouveau. 


LE PARTAGE EN LIGNE – LA TRANSMISSION DES VÊTEMENTS

Cliquez sur le lien « Une seconde vie sur le marché en ligne » pour plus d'informations sur le partage en ligne et la consommation collaborative des vêtements.

tips&tricks

  • Bibliothèques de vêtements et plateformes de location en ligne
    Quand vous réflechissez à votre prochain achat ou échange, pensez aussi à la location de vêtement. Les bibliothèques d’habillement L…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Des modèles économiques qui redéfinissent le concept de propriété
    Grâce à la popularité croissante de l'économie du partage, l'industrie de la mode considère également d'autres modèles économiques qui remettent e…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Optez pour un modèle orienté services

Autrefois il était important d’acheter beaucoup sans vraiment réfléchir aux conséquences. Aujourd’hui les clients attachent de plus en plus d’importance au fait d’avoir leur mot à dire sur leurs achats et y réfléchissent vraiment. Cette tendance donne lieu à beaucoup de spéculations : l'implication des consommateurs pourrait-elle avoir un effet positif sur le développement durable ? La théorie ressemble à ceci : plus l’implication d’un consommateur est élevée, plus il chérira un produit (et son fabricant).

Il peut donc être intéressant d’incorporer cela dans votre processus de vente et de transformer l’achat en une véritable expérience pour votre client. En incluant un tel service, vous créez des ambassadeurs pour votre marque.

Martijn Van Strien l’a très bien compris. Sur son site vous achetez un modèle, il vous est livré avec le tissu nécessaire et vous l’assemblez vous-même. Et chaque personne qui aura fait cette expérience l'a communiquera à son entourage, n'est-ce pas ?

Café Costume, spécialisé dans les costumes sur mesure, offre à ses clients une expérience de deux heures qui restera longtemps gravée dans leur mémoire : la visite continue aà travers les histoires racontées à son sujet.

Pensez aux services que vous pouvez offrir en tant que designer. Pourriez-vous faire des vêtements sur mesure ? Peut-être qu’un évènement pourrait fonctionner ? Ou aimeriez-vous offrir un service de réparations comme Nudie Jeans ?

tips&tricks

  • Hasmik Matevosyan – Le passage à une industrie de la mode qui « contribue »
    Après des années de recherche, le styliste et théoricien hollandais Hasmik Matevosyan a mis au point un nouveau modèle d'entreprise qui encourage …
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Améliorez votre processus de vente par l'ajout d'un service
    En faisant participer vos clients, vous pouvez créer un lien fort entre eux et votre marque/votre produit. Vous pouvez accroître la participation …
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • En tant que créateur, donnez des conseils sur la façon d’entretenir votre produit
    Assurez-vous que vos clients savent comment entretenir et traiter votre produit après l'achat. C'est une façon de prolonger la durée de vie du pro…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Créez des liens avec vos clients
    Il peut sembler étonnant d'intégrer l'engagement du consommateur dans cette histoire de durabilité mais ce peut être une autre stratégie pour évit…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Utilisez un système « fait sur mesure »
    Vous pouvez inviter le client à vous donner ses mesures exactes, en ligne ou en boutique physique, pour vous assurer de créer un patron juste et a…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Donnez des conseils sur la façon de raccommoder les vêtements que vous vendez
    Nous avons tous eu ce ressenti à la découverte de ces petites pochettes en plastique avec des boutons de rechange dans nos blousons neufs. En tant…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Une deuxième vie sur le marché en ligne

L’emprunt et le partage ne sont pas complètement nouveaux ; les gens le font depuis des siècles. La nouveauté aujourd’hui est que l’emprunt et le partage se font avec de parfaits inconnus.


Matière à réflexion :
Jusqu'à 30 % du contenu des armoires ne sont jamais portés.

Internet est un grand facilitateur, offrant des possibilités inédites de donner, échanger et vendre ou acheter d’occasion. Divers sites et applications mettent en relation les fournisseurs et les demandeurs (parfois payants).

Lorsque les produits sont partagés ou vendus, nous ne devons plus fabriquer autant de nouveaux produits d’où une moindre utilisation des ressources. De plus, l'emprunt et le partage font faire des économies. Le bénéficiaire profite d’un coût inférieur à celui d’un nouveau produit. Et la personne qui a quelque chose à partager peut, à son tour, faire un petit profit – mais il peut évidemment aussi décider de partager ou de prêter quelque chose gratuitement.

tips&tricks

  • En tant que consommateur, pensez à la façon de vous débarrasser de vos vêtements (et textiles) usés
    Séparez en deux catégories les textiles/vêtements dont vous ne voulez plus et choisissez la meilleure façon de les jeter : Les vêtements q…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Des plateformes de vente d’articles d'occasion en ligne
    Plusieurs plateformes permettent de donner une nouvelle vie aux vêtements, chaussures et accessoires (de créateur). L’offre est très diversifiée c…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Achat/vente d’occasion
    Un petit aperçu des options disponibles pour l’achat/vente d’occasion : En ligne : LabelCrush (Belgique) – boutique en ligne revendant…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Pensez à l'impact de votre marketing

En tant que créateur de mode, vous pouvez réduire votre empreinte environnementale en prêtant attention à tous les petits extras. Cette possibilité souvent ignorée produit un fort impact. Gardez cependant à l'esprit que les décisions concernant les marques et les étiquettes sont souvent prises dans la phase de production.

Matière à réflexion :
68 % des femmes veulent faire des achats durables, mais seulement 11 % savent où aller.

LE CINTRE

Le cintre, cet élément fort utile, est souvent oublié bien qu’il passe dans les mains de millions de clients. 8 millions de cintres sont vendus chaque année dans le monde. Imaginez un empilement de cintres du sol au plafond dans l'Empire State Building, et multipliez par 4,6 pour obtenir une idée de cette énorme quantité. Ces cintres contribuent évidemment massivement au flux des déchets.

Que deviennent tous ces cintres qui sont négligemment jetés dans une boîte sous le comptoir ? De quoi sont-ils faits ? Sont-ils durables ? Allez-vous les réutiliser ?

Trouvez des idées ici, ou partez à la chasse à l'information vous-même : il y a beaucoup à découvrir.

 
LES ÉTIQUETTES DE PRIX ET LES SACS

Un autre point à considérer est votre étiquette de prix. Le plus facile est de chercher celles en papier ou en carton recyclables. Cependant, assurez-vous d'éviter le plastique pour fixer l’étiquette au vêtement, sinon l’étiquette pourrait être considérée comme un déchet résiduel.

La même chose vaut pour les sacs bien sûr. Il est hors de question d’utiliser de grands sacs en plastique de nos jours. Les sacs en papier sont de plus en plus fréquents, mais vous pouvez peut-être également opter pour des sacs réutilisables ?

 

LES ÉTIQUETTES D’INSTRUCTION ET DE PRÉCAUTION

Quant aux étiquettes cousues dans les vêtements, ici aussi, le bon sens est roi.

Le plus simple est de travailler avec des étiquettes en coton bio. Si vous utilisez une seule matière pour le vêtement, assurez-vous que votre étiquette est fabriquée à partir de la même matière.

Vous assurez-vous de mettre en application toutes vos options de recyclage ? Vérifiez que votre étiquette est également recyclable. Envie d’aller un peu plus loin ? Consultez la possibilité d'utiliser de l'encre lavable pour vos étiquettes imprimées.

Et comme nous l'avons mentionné auparavant : le meilleur moment pour penser à vos étiquettes est au cours des phases de conception et de production !

tips&tricks

  • Une impression durable
    Il y a quelques options faciles à mettre en place pour réduire l’impact environnemental de vos impressions. Gardez ces conseils simples et efficac…
    Découvrez les autres trucs & astuces

  • Un marketing durable : une histoire à raconter
    Le marketing durable vous rappelle probablement les étiquettes et les matériaux d'emballage écologiques, ou les dépliants en papier recyclé. De te…
    Découvrez les autres trucs & astuces

Découvrez les autres trucs & astuces

Pour améliorer l'expérience utilisateur sur ce site, nous utilisons des cookies.